Comment fonctionne une chaudière à condensation ?

Chaudière à condensation

La chaudière à condensation De Dietrich a un rendement supérieur à 100 % et permet de faire d’importantes économies d’énergie, tout en offrant une sensation de confort optimal.Découvrez quelles sont ses différences avec une chaudière traditionnelle (comment elle fonctionne et quel est son rendement) et les particularités de ses deux modèles (à gaz et au fuel).

Fonctionnement et rendement d’une chaudière à condensation

Le fonctionnement d’une chaudière à condensation De Dietrich ne change pas beaucoup de celui d’une chaudière classique. Le brûleur consume la matière et produit de la chaleur, de la vapeur d’eau et des fumées d’azote et de carbone. La cheminée de la chaudière permet de les évacuer. La chaleur va chauffer l’eau qui alimente le circuit de chauffage.

La chaudière à condensation a toutefois le privilège de récupérer les fumées et de refroidir la vapeur d’eau pour produire de l’eau chaude. Elle la réinjecte alors dans le circuit de chauffage ou celle-ci peut être utilisée comme eau chaude sanitaire. Il s’agit du phénomène physique de condensation (passage de l’état gazeux à un état condensé liquide) qui fournit une source de chaleur en supplément. Les eaux excédentaires sont ensuite évacuées avec les eaux usées.

De par son principe de fonctionnement, la chaudière à condensation a un rendement moyen de 110 % et permet de consommer jusqu’à 25 % de moins de matière par rapport à une chaudière classique.

Elle n’est pas vraiment écologique puisqu’elle tire profit d’une combustion et utilise les fumées pour produire une chaleur supplémentaire. Mais elle produit plus de chaleur sans brûler plus de matière, donc elle est économique et réduit tout de même l’impact sur l’environnement.

Grâce à une sonde extérieure, il est possible de contrôler sa consommation. Et un thermostat d’ambiance permet la régulation de la température des radiateurs à l’intérieur du logement. La chaudière à condensation est donc économe et très performante.

La chaudière gaz à condensation

Rappelons que le gaz naturel est un combustible propre et que ses fumées ne sont pas nocives pour l’environnement.

Une chaudière à gaz à condensation vous fera réaliser près de 20 % d’économie sur votre facture énergétique.

Elle convient à un chauffage central à basse température car la température de l’eau de ses circuits ne dépasse pas 50°C. Elle irrigue donc des radiateurs en fonte ou en aluminium (radiateurs basse température) et s’adapte idéalement au plancher chauffant (chauffage au sol). L’efficacité de la condensation est renforcée par le fait que l’eau est très bien refroidie en bout de circuit.

Les calories de la condensation peuvent aussi servir à la production d’eau chaude sanitaire. La chaudière à gaz à condensation est d’ailleurs souvent équipée d’un ballon servant à la production instantanée d’eau chaude. Ce chauffe-eau à gaz intégré rend la chaudière très discrète dans le logement.

Il faut savoir que ce genre de chaudière se pose aussi rapidement qu’une chaudière classique et que l’appareil n’est pas plus volumineux. Il existe des chaudières murales à condensation pour les petits espaces.

L’installation nécessite une cheminée tubée (en PVC généralement car il résiste mieux à la corrosion) et un conduit (qui sera relié au réseau d’eaux usées pour évacuer l’eau excédentaire). La chaudière à gaz à condensation est un investissement abordable (avec un excellent rapport qualité-prix) qui se retrouve vite rentabilisé.

La chaudière fuel à condensation

Rappelons que le prix du fuel domestique ne cesse d’augmenter et que choisir une chaudière fuel à condensation permettra de diminuer les dépenses tout en ayant de très bonnes performances énergétiques et une grande amélioration du confort (grâce à la diffusion d’une chaleur douce).

Suivant le modèle choisi, vous dépenserez environ 35 % de moins sur vos factures énergétiques. La chaudière fuel à condensation est en effet moins polluante qu’une chaudière classique et consomme moins de fuel. En l’adoptant, vous réduirez les émissions de gaz à effet de serre et contribuerez à protéger l’environnement.

Ce type de chaudière nécessite une cheminée tubée (pour évacuer le monoxyde de carbone et les fumées) et un conduit (pour rejeter l’eau provenant du condensat dans le réseau des eaux usées).

Elle n’est pas plus volumineuse que les autres chaudières, mais elle nécessite une cuve à mazout pour le stockage du fuel. L’eau chaude produite par la condensation est envoyée dans le circuit de chauffage, mais la chaudière peut être raccordée à un ballon d’eau chaude. C’est une solution très intéressante pour remplacer un chauffe-eau électrique.

Pour conclure, il faut savoir que la pose d’une chaudière à condensation De Dietrich donne droit à différentes aides (CITE à hauteur de 30 %, taux réduit de TVA pour les travaux, dispositif de l’ANAH, chèque énergie et aide pour “changer sa chaudière pour 1 euro” mis en place par l’Etat) si elle est réalisée par un professionnel qualifié.

Recherche d’entreprises et de professionnels du bâtiment en ligne
Quel est le matériel électrique nécessaire avant de réaliser les travaux ?