Solutions pour isoler sa maison en toute gratuité

isoler sa maison

Les déperditions de chaleur dues à une mauvaise isolation sont sources de gaspillage énergétique. En plus de générer de lourdes factures, ce phénomène aggrave aussi l’inconfort ambiant. Heureusement, il est possible d’y remédier sans bourse délier !

Vérifier si l’on est éligible

Les travaux de rénovation pris en charge ne concernent que les ménages aux revenus modestes, voire très modestes. C’est l’ANAH (agence nationale de l’habitat), un organisme dépendant de l’État qui fixe tous les ans le plafond des ressources donnant droit à une isolation gratuite. Depuis près d’un demi-siècle, l’ANAH veille à rendre les logements privés plus performants du point de vue énergétique via des coups de pouce financiers. Dans le cadre du programme “certificats d’économies d’énergie” (CEE) mis en œuvre par le ministère de l’environnement, les travaux d’isolation thermique des foyers aux ressources limitées sont financés par des sociétés polluantes. Ces dernières s’acquittent de cette obligation afin de bénéficier d’un dégrèvement de leur taxe carbone. En retour, les propriétaires aux revenus modestes souhaitant faire isoler leur logement ne déboursent qu’un euro, à titre symbolique. Cette rénovation énergétique partielle détaillée sur www.mescomblesgratuits.fr concerne non seulement la partie du logement située sous le toit mais aussi le vide sanitaire, la cave ou le garage. Il suffit d’un seul euro et d’une copie de votre avis d’imposition !

Une maison très bien rénovée

Le toit d’une habitation et ses combles constituent un secteur à isoler prioritairement. Près de 30% de la chaleur du logement peut en effet “fuir” à cet endroit, au détriment des pièces où vit la famille. Les combles perdus, c’est-à-dire non habitables, ont besoin d’une isolation à même le plancher. C’est une solution pratique, souvent choisie par les professionnels qui réalisent ce type de travaux. Parfois, ils optent pour une mise en place de l’isolant entre les solives, sous le plancher. Les matériaux isolants les plus performants sont bien sûr préférés aux composés plus anciens et moins écologiques. Les matières végétales comme la fibre de coco ou le liège conviennent bien pour une isolation de combles efficace. Ces matériaux peuvent se présenter sous plusieurs formes : en rouleaux ou bien en panneaux ainsi qu’en vrac. C’est notamment le cas de la perlite, d’origine volcanique ou de l’argile expansée. Les fibres issues des animaux telles la laine de mouton et les plumes de canard sont parfois utilisées comme matières isolantes.

Éviter les remontées d’humidité

Une bonne isolation des combles est certes indispensable mais elle ne suffit pas à bien protéger une habitation contre les déperditions de chauffage. Le sous-sol d’une maison nécessite lui aussi des travaux d’isolation efficaces. Les professionnels vérifient la présence éventuelle d’infiltrations d’eau sur place. Après ce diagnostic, la pièce est assainie si nécessaire. Le spécialiste procède ensuite à l’isolation proprement dite en posant des plaques en polystyrène extrudé au niveau des murs et du plafond. Un isolant plus rigide est mis en place sur le sol. Cette protection du vide sanitaire contre l’humidité doit aller de pair avec une bonne ventilation du lieu afin que l’hygrométrie soit correcte. Côté garage, les déperditions ne sont pas négligeables non plus et il faut donc isoler cet endroit. Des plaques de plâtre sont souvent utilisées sur ou dans la maçonnerie. Il n’est en général pas nécessaire d’isoler tous les murs du garage : seul celui qui est accolé à l’habitation sera protégé pour éviter les fuites d’air chaud. Concernant le plafond, la solution des dalles de polystyrène est fréquemment adoptée.

Bien isoler sa maison